Sommaire

L'aérovoltaïque est une nouvelle évolution du panneau solaire un temps soit thermique, soit photovoltaïque puis hybride combinant les deux productions. Alors qu'un panneau solaire thermique chauffe uniquement un liquide et qu'un panneau hybride chauffe un liquide et produit de l'électricité, le panneau solaire aérovoltaïque chauffe de l'air et/ou de l'eau tout en produisant de l'électricité.

Les limites du photovoltaïque

Les panneaux solaires photovoltaïques qui produisent de l'électricité sont d'autant plus rentables qu'ils ont été posés en intégration de toiture. Ainsi, l'électricité injectée sur le réseau est alors rachetée à un tarif plus élevé que pour les panneaux posés sur la couverture (tuiles, ardoises, etc.). Un problème lié à ce type de pose en remplacement de la couverture est que le panneau photovoltaïque n'est pas suffisamment ventilé, donc il s'échauffe sous l'action du soleil malgré la production d'électricité. Cela fait perdre du rendement aux cellules mais génère aussi une élévation de température en toiture qui nuit à la pérennité des isolants et peut même dégrader le confort des occupants.

Principe de l'aérovoltaïque

L'aérovoltaïque consiste à fabriquer des panneaux solaires photovoltaïques qui non seulement sont ventilés grâce à leur structure mais permettent également de récupérer l'air circulant dans le panneau pour chauffer, ventiler et même rafraîchir la maison. Toutefois, certains panneaux solaires aérovoltaïques peuvent également combiner le chauffage d'un fluide caloporteur, comme tout panneau solaire hybride, afin d'apporter en plus un soutien au chauffage ou l'essentiel de la production d'eau chaude sanitaire (ECS).

Ainsi, le panneau aérovoltaïque qui intègre son propre système de ventilation (refroidissement du panneau le jour, chauffage de l'air intérieur dans la maison, ventilation par énergie solaire...) se pose en intégration de toiture (à la place de la couverture en tuiles, ardoises...) comme un panneau photovoltaïque classique.

Lire l'article Ooreka

Choisir et faire installer un système aérovoltaïque

Avant même de s'intéresser au rendement, à l'efficacité et au temps de retour sur investissement de l'aérovoltaïque, c'est la possibilité d'une pose qui doit être étudiée. Notamment savoir si la structure du toit accepte ce type de pose en intégration, facile sur charpente ajourée mais plus difficile sur toit béton, et si l'étanchéité des panneaux et liaisons panneaux-couverture pourra être assurée. À ce titre, il est déjà intéressant de faire effectuer un devis par un installateur afin de se renseigner sur la possibilité d'intégration, mais aussi sur le rendement attendu en production d'électricité photovoltaïque qui est fonction de la localisation de la toiture, de son orientation, de son inclinaison et de son niveau d'ensoleillement (ombrage, masquage...).

Ensuite seulement, il est bon de comparer les prix mais aussi les garanties (étanchéité, production d'électricité, durée de vie et de niveau de production) des différents panneaux en fonction du constructeur, de la qualité des cellules (silicium mono ou polycristallin) mais aussi de la certification RGE des poseurs et la certification d'accord d'avis technique du CSTB.

Enfin, il faut définir ce que l'on attend du système aérovoltaïque en plus de la production d'électricité solaire entre chauffage de l'air (couplage à une ventilation ou une VMC double flux), chauffage de l'eau chaude sanitaire, ou système combiné chauffage aéraulique et ECS.

Lire l'article Ooreka

Prix de l'aérovoltaïque

Il faut compter environ 15 000 à 18 000 € pour une installation d'une douzaine de panneaux aérovoltaïques (13 m²) en intégration de toiture, soit une puissance de fourniture électrique de 3 kWc (kilowatt crête) et une production thermique d'environ 5 400 kW, et un peu moins de 25 000 € pour une installation de 6 kWc.

Lire l'article Ooreka

Les aides au financement

En matière d'aides au financement, l'aérovoltaïque bénéficie du crédit d'impôt (CITE) en tant que système hybride photovoltaïque et thermique. En 2020, le montant du crédit d'impôt, pour les ménages qui en bénéficient encore, ne se calcule plus en fonction d'un pourcentage du montant des dépenses éligibles, mais selon un forfait par type de travaux. Celui-ci est de 1 000 € pour un système hybride photovoltaïque et thermique.

Les systèmes aérovoltaïques sont donc éligibles au crédit d’impôt, à la TVA réduite et à la possibilité d’emprunt à taux zéro sous réserve d'avoir été fournis et posés par des entreprises RGE et bénéficiant d'un label de qualité CSTBat ou SolarKeymark comme le précise l'arrêté ministériel de référence.

Lire l'article Ooreka

Trouver les spécialistes pour votre projet

Quel est votre projet ?

Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu'il vous faut.

Code postal ?

Merci de préciser votre code postal.

Demander des devis

gratuit sans engagement sous 48h

Aussi dans la rubrique :

Types de panneaux solaires

Sommaire